CAUSERIE # 3 | CAMILLE LOUIS ET EMMANUELLE NIZOU: KOM.POST, PARCOURS ET PRATIQUES

LUNDI LE 29 AOÛT | 17H30

HALL DU THÉÂTRE

>> GRATUIT

Camille Louis et Emmanuelle Nizou aborderont les questions de dramaturgie et les différentes acceptions de ce terme à partir des pratiques du collectif kom.post, qui présentera la conversation performative la Fabrique du commun MTL mercredi le 30 août à 18h au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Elles exploreront la notion de dramaturgie comme frontière entre l’écriture scénique et l’émancipation politique.

 

@ Santyago Sepulveda

CAMILLE LOUIS
Née en 1984, Camille Louis est à la fois artiste dramaturge, co-initiatrice du collectif international kom.post (composé de chercheurs, d’artistes et d’activistes) et docteure en philosophie. Elle a soutenu en 2016 sa thèse de doctorat en philosophie à l’Université Paris 8 sur La recomposition de la politique dans les décompositions des politiques. Conflictualité des dramaturgies politiques. Elle enseigne aux Universités de Paris 7 et Paris 8, ainsi que dans plusieurs universités étrangères (Athènes, Bogota, Bruxelles), toujours en relation avec ses projets artistiques.

Ses recherches s’incarnent dans des propositions dramaturgiques qui visent à modifier les conditions de perception de ce que l’on nomme «action» (drama). Elle a publié de nombreux articles et essais en France et à l’international, et présenté des conférences performatives dans plusieurs universités et festivals (Festival d’Avignon, festival Tanz Im August (Berlin), Biennale de Moscou, festival MIR d’Athènes, Idance à Istanbul, Festival International de Buenos Aires et, pour l’année 2017, au festival Experimenta Sur de Bogota.)

Elle est actuellement dramaturge associée à la Maison du spectacle La Bellone, à Bruxelles, et vit et travaille entre Athènes, Bruxelles et Paris.

EMMANUELLE NIZOU
Emmanuelle Nizou vit et travaille à Bruxelles. Depuis 2010, elle fait partie du collectif européen kom.post (Autour de la table – Berlin 2012; Fabriques du commun – Port-au-Prince 2014, Cartagena de Indias – 2017). Elle nourrit un dialogue régulier (conseil artistique, regard extérieur) avec plusieurs artistes basés à Bruxelles, dont les pratiques peuvent aller du travail de plateau (Louise Vanneste), à l’art contextuel (Habitants des Images), en passant par l’édition (Journal intime de quartier, Papier Machine), le design textile (Elise Peroi) ou le rapport à l’écoute (I Will Play This Song Once Again Records). Depuis 2015, elle travaille aux côtés de Luce Goutelle au développement des projets de Loop-s (Approche 2015, C’est un autre monde 2016, Approche capillaire 2016, Open Outcry 2017). En collaboration avec Hypercorps, elle propose l’atelier Art & expérience, où lecture et critique de textes de philosophie et sciences humaines s’enrichissent des points de vue et expériences de chacun des participant.e.s, dans un aller-retour entre théorie et pratique. Elle travaille aujourd’hui sur le projet de la Bellone (Bruxelles), outil de dramaturgie pour les artistes de scène.